Qu'est-ce que le "Slow Coffee" ?

Le  « slow movement » est apparu dans les années 1980 en réaction au stress de la vie moderne. Il existe dans plusieurs domaines (alimentaire, voyage, urbanisme, économie…)

Il s’agit d’une révolution culturelle qui va à l’encontre de la notion de rapidité. La philosophie « Slow » ne consiste pas à tout faire très lentement. Il s'agit de chercher à tout faire à la bonne vitesse. Savourer les heures et les minutes plutôt que de simplement les compter. Tout faire le mieux possible, au lieu d’être aussi rapide que possible. Il s’agit aussi de privilégier la qualité à la quantité.


Dans le milieu du café, le slow coffee c’est l’utilisation des méthodes douces (V60, Chemex, cafetière piston entre autres) pour extraire toute la subtilité et toutes les saveurs des cafés de spécialité. Il est à l'opposé de l’expresso.


En effet, l’expresso se prépare rapidement et offre, avec une faible quantité de boisson, une rapide explosion de saveurs : il est fait pour être consommé rapidement.


Les méthodes douces sont préparées grâce à une verse lente de l’eau sur le café (pour la V60 et la Chemex) ou d’une infusion lente du café (pour la cafetière piston). Le café sera plus long et aura un corps plus léger sans toutefois offrir moins d’arômes.


Parfait pour bien commencer la journée, la préparation d’un café en méthode douce est un excellent moyen de se concentrer quelques minutes par jour sans distraction (comme les réseaux sociaux ou la télévision par exemple). Ce moment privilégié permet de se retrouver comme dans une bulle et de laisser son corps et son esprit se préparer à la journée qui arrive. La dégustation n’en est que meilleure avec souvent une meilleure perception des arômes.

 

De manière générale, l’utilisation d’une méthode douce pour préparer le café chez soi est plus abordable que la méthode « expresso », particulièrement en comparaison avec les machines à capsules. En effet, la méthode douce repose sur l’utilisation de machines simples et peu onéreuses et elle est respectueuse de l’environnement avec une faible émission de déchets.


Elle appelle bien souvent l’utilisation de cafés de spécialité lesquels privilégient la notion de terroir, garantissent le respect de l’environnement, notamment dans les pays producteurs, et maintiennent une juste rémunération des producteurs (au moins quatre fois plus élevée que dans le circuit de distribution dit « classique »).

Laissez un commentaire